fbpx

Stop aux protections hygiéniques toxiques pour notre corps et pour la planète !

BLOOMIE LOOMIE stop aux protections hygiéniques jetables toxiques pour notre corps et pour la nature

#bonalorsonfaitquoimaintenant?

<<<<<<<<<<<<<<<<<

 

protection hygiénique jetable, choc toxique et écologie

C’est dans les années 60 que les françaises découvrent les serviettes  et tampons hygiéniques jetables. Ce qui apparaissait comme une révolution à l’époque, s’apparente aujourd’hui comme un vrai problème de santé publique associé à une vrai catastrophe écologique. Mais pas de panique les #BLgirls, on vous explique pourquoi protection hygiénique jetable choc toxique et écologie ne font pas bon ménage…

Pourquoi une protection hygiénique jetable serait-elle toxique pour notre corps ?

S’assurer protection et sécurité pendant nos cycles menstruels c’est la base et cela commence avec la composition des protections hygiéniques qui seront en contact avec notre intimité.

Concernant les tampons, ils ne sont pas couverts par une législation spécifique. Ils relèvent de la directive 2001/95/CE relative à la sécurité générale des produits, qui n’oblige pas le fabricant à révéler les composants ou ingrédients du produit.

Cependant certaines se sont, quand même, un jour posées la question de savoir de quoi ces protections jetables étaient-elles composées pour pouvoir ainsi “capter et retenir le sang pendant des heures”, avoir “un doux parfum de fleurs…” et le résultat est loin d’être génial. On comprend aussi pourquoi le syndrome du choc toxique concerne essentiellement les femmes utilisatrices de tampons et ça, ce n’est plus tolérable.

On y retrouve des matières synthétiques dérivées du pétrole tels que polyester ou polypropylène, mais aussi des matières dérivées du bois et ayant subi des traitements pour le blanchiment ou la modification de la texture. Les parfums, perturbateurs endocriniens et compagnie font également parti du lot !

On est d’accord que toutes ces substances n’ont absolument rien à faire à l’intérieur ou à proximité de ton corps.

Pourquoi une protection hygiénique jetable serait-elle toxique pour notre planète ?

En moyenne, une femme utilisera au cours de sa vie 10 000 à 15 000 produits menstruels (serviettes, tampons…).

Ce sont donc chaque année, plus de 45 milliards de protections hygiéniques qui sont utilisées puis jetées dans le monde.

Et oui parce qu’une fois que ces protections jetables sont utilisées, et bien, on les jette à la poubelle…et la poubelle elle va où? dans un centre de traitement des déchets bien sûr, qui en brulera une partie et enfouira l’autre dans la terre. Certaines compagnies envoient même nos propres déchets sur d’autres continents notamment en Asie, pour qu’ils les traitent eux puisque nous en France nous n’avons plus la capacité ou bien cela nous revient trop cher… c’est ainsi que se retrouve dans nos mers et océans les protections hygiéniques jetables .

Saviez-vous qu’il faut 500 ans à ces produits hygiéniques pour se dégrader ? que les matériaux qu’elles contiennent contaminent les sols et l’eau pendant tout ce temps ? selon Greenpeace l’industrie des protections hygiéniques est l’une des plus polluantes au monde…
On parle beaucoup du “7ème continent” alias le continent de plastique, du fait qu’en 2050 il y aura plus de plastique que de poissons sur Terre, ça promet pour Némo et ses potes !

Plus sérieusement les #BLgirls, étiez-vous conscientes des conséquences sur votre corps et sur notre belle planète ?


Quelles alternatives ?

La Cup

Elle fait souvent grimacer de par son mode d’utilisation. Il faut un peu d’entraînement pour apprendre à plier et à insérer sa cup. Il ne faut pas non plus faire un malaise en voyant le sang dans votre cup mesdemoiselles ! 😅

Elle doit être rincée et vidée régulièrement afin d’éviter un potentiel syndrome du choc toxique, ce qui implique d’avoir impérativement à proximités des toilettes un point d’eau. Pas tellement pratique et discret le lavabo commun de l’école ou du bureau mais néanmoins elle reste pratique pour la piscine.

 

La culotte Menstruelle

Un peu plus épaisse qu’une culotte classique grâce à sa protection intégrée, elle est très confortable à porter. Que ce soit à la maison, au bureau, à l’école, en extérieur ou encore la nuit, vous trouverez des modèles “flux léger”, “flux moyen” et “flux abondant” à adapter en fonction de votre cycle. Elle a une durée d’utilisation moyenne de 10-12h en fonction de chacune.

Si tu veux plus d’infos sur comment fonctionne une culotte de règles, c’est par ici 🙂

 

Culottes menstruelles, oui mais lesquelles ?

La première culotte menstruelle est né en 2013 au Etats-Unis et la France la découvre en 2018.

En 2019, Bloomie Loomie créé et lance le premier ensemble de lingerie menstruelle lavable. Une culotte protectrice fabriquée en coton bio et sa brassière assortie qui permettent aux jeunes filles et aux jeunes femmes de rester stylées même pendant leur semaine “red” !

Un joli ensemble confortable qui s’adapte à tous les corps et spécialement les plus jeunes avec ses brassières sans armatures, respectant ainsi les jeunes poitrines en évolution.

Utiliser une culotte menstruelle c’est bien pour ton corps mais c’est aussi un premier geste écologique et engagé.

Vérifie que celle-ci n’arrive pas de l’autre bout du monde !

Favorise les marques Françaises qui fabriquent en France et/ou en Europe.

Bon alors vous avez compris maintenant pourquoi protection hygiénique jetable, choc toxique et écologie ne faisaient pas bon ménage…

A bientôt les #BLgirls

xoxo

Laure

Panier (0)

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Compare