fbpx

Quelle contraception choisir ?

quelle contraception choisir

Sais-tu à quoi sert une contraception? Connais-tu tous les dispositifs de contraception et leurs différences ? Dans cet article, on t’explique tout pour savoir quelle contraception choisir.

 

Pourquoi prendre une contraception ? 

La contraception permet à une femme d’éviter une grossesse lors d’un rapport sexuel. 

Les contraceptifs hormonaux peuvent aussi servir à soulager les femmes qui souffrent de règles abondantes, on parle ici de règles de plus de 7 jours, avec un flux très abondant. Ou encore, soulager les femmes qui souffrent de règles douloureuses. Une contraception peut aussi servir à régulariser le cycle menstruel. Ou encore, servir à diminuer l’acné, si celui-ci est hormonal. 

Attention,  toutes les contraceptions ne protègent pas des infections sexuellement transmissibles.  Lors d’un rapport sexuel, il faut te protéger avec un préservatif. Ou que toi et ton partenaire, vous fassiez un test de dépistage pour être sûre de n’avoir aucune infection. 

Comment avoir une contraception ? 

Pour commencer à prendre une contraception ou pour changer, fais toi accompagner par un docteur ou un gynécologue. Car il en existe plusieurs, et pour bien choisir celle qui te correspond, l’avis d’un professionnel de santé est obligatoire. 

Il existe différents types de contraceptions : 

  • les contraceptions hormonales: pilule contraceptive, stérilet hormonal, implant contraceptif, patch contraceptif, injection contraceptive, anneau vaginal, la pilule du lendemain 
  • les contraceptions mécaniques: le préservatif masculin, le préservatif féminin, le stérilet au cuivre, le diaphragme. 

 

Commençons par les contraceptions hormonales qui vont avoir d’autres propriétés que simplement stopper une éventuelle grossesse. Même si cela reste leur fonction principale.

Pilule sous forme de contraceptifs oraux : 

C’est la forme de contraceptif qui est la plus populaire. 

Ce sont des plaquettes représentant un nombre de jours, composé de petits comprimés, à prendre  pendant 21 jours à 24 jours. Ces comprimés contiennent des oestrogènes et des progestatifs qui vont venir empêcher l’ovulation et donc une possible grossesse. 

Certaines pilules ne contiennent que des progestatifs, ce type de pilule est généralement pour les femmes qui ne supportent pas la prise d’oestrogène. 

Pour les plaquettes de 21 à 24 jours, il faut ensuite arrêter la prise de comprimés pendant 4 à 7 jours. C’est durant ces jours-ci que surviennent les règles. Certaines plaquettes contiennent des comprimés pour 28 jours. Dans ce cas-là, la prise de comprimé n’est pas stoppée, et des placebos vont venir remplacer les comprimés normaux possédant eux des oestrogènes et progestatifs. Tu auras aussi tes règles, puisque les placebos n’ont pas la faculté de les stopper. Ce sont des comprimés inactifs et inoffensifs pour la santé. Prendre des comprimés en continu sans jamais t’arrêter, te permet d’éviter les oublis lorsque tu dois recommencer une nouvelle plaquette. Selon les pilules, la dose d’oestrogène varie. Si la dose en oestrogène est plus faible, cela va réduire les effets secondaires. Pour savoir quelle dose te conviendrait le mieux, il faut prendre contact avec un professionnel de santé. 

Lors de ta première fois avec ce type de contraception, il faut commencer la prise de comprimés le premier jour où tu as tes règles. 

L’avantage principal de la pilule sous forme de contraceptifs oraux est d’éviter une grossesse. Cependant, elle permet également, de réduire, les crampes menstruelles, les symptômes prémenstruels douloureux, le manque de fer, les cancers de l’utérus, de l’ovaire, les kystes ovariens, les grossesses se développant dans les trompes de fallopes.

Il faut aussi que tu saches que la prise de ce type de contraceptif peut entraîner des effets secondaires. Tu peux avoir des saignements qui surgissent entre tes règles, le temps que ton corps s’habitue à la contraception. Tu peux avoir des nausées, des ballonnements, des maux de tête, de l’acné, un plus gros appétit et donc un risque de prendre trop de poids, des changements d’humeur. La contraception peut accroître les risques de thromboses ou de cancer de l’utérus, ces risques diminuent après arrêt de la contraception pendant un certain temps. Ces effets secondaires ne sont pas systématiques. Cependant, s’ils persistent et que cela te gêne. Il faut reprendre rendez-vous avec un professionnel de santé pour changer de pilule. 

Patchs cutanés :

Un patch cutané est un adhésif qui sera collé sur ta peau et qui va diffuser des oestrogènes et des progestatifs.  Ce patch est laissé à l’endroit coller pendant une semaine, puis retiré et recoller à un autre endroit sur ton corps. Pendant 3 semaines, le même jour,  un nouveau patch est recollé.  À la fin des 3 semaines, il faut retirer le patch, mais ne pas en coller de nouveau. Tu vas donc avoir tes règles. Puis au bout de 7 jours, tu recommences avec des nouveaux patchs pendant 3 semaines. 

Tu peux coller le patch sur la partie externe supérieure de tes bras, tes fesses, ton dos,  ton abdomen. Attention, il ne faut jamais le coller sur tes seins. Les patchs cutanés résistent à l’eau et aux activités physiques, normalement, ils adhèrent très bien et ne devraient pas se décoller. Cependant, il ne faut pas s’exposer au soleil avec. 

Les avantages des patchs cutanés sont qu’ils vont atténuer les symptômes prémenstruels, rendre les règles moins abondantes, réduire les douleurs menstruelles, peuvent parfois permettre de diminuer l’acné, diminuer les risques de cancers, permettre d’éviter une grossesse, mais sans influencer la fécondité. Les vomissements et la diarrhée n’affectent pas son efficacité. 

Comme toute forme de contraception, ils ont aussi des inconvénients. Le premier, c’est qu’ils sont visibles, on les voit sur la peau. Ils peuvent entraîner des irritations au niveau de la peau. Lors de la première utilisation, tu peux avoir des sauts d’humeurs, des maux de tête, des nausées, des douleurs à ta poitrine, ou encore des petites pertes de sang irrégulières entre tes règles. Ce type de contraception va également accroître les risques de cancer du sein et de l’utérus. 

L’anneau vaginal : 

L’anneau vaginal est un petit dispositif en plastique, très souple, doux, d’environ 5cm de diamètre. Et qui va être placé au fond du vagin. Cet anneau possède également les deux types d’hormones : oestrogènes et progestatifs. C’est toi-même qui insère cet anneau dans ton vagin, comme tu le ferais avec un tampon par exemple. Il faut le plier de manière à ce qu’il forme un 8, puis l’insérer dans le vagin. Peu importe l’endroit où il se trouve dans le vagin, cela n’aura pas d’effet sur sa fonction. Cependant, si tu ressens une gêne, cela signifie qu’il a été mal mis, il faut donc le réinsérer de manière à ce que tu ne le sentes pas. L’anneau est laissé dans le vagin pendant 3 semaines, puis retiré pendant une semaine pour permettre les règles. À la fin de cette semaine de règle, il faut ensuite en insérer un nouveau. Et ainsi de suite… L’anneau vaginal ne se dissout pas, et ne peut pas aller trop loin dans le vagin. Lors d’un rapport sexuel, on ne le ressent pas. 

Les avantages de cette méthode contraceptive, sont que premièrement ça permet d’être tranquille pendant 3 semaines.  En cas de diarrhée ou vomissements, son action contraceptive ne diminue pas, car son action ne passe pas par le système digestif. Avec l’anneau vaginal, il n’y a pas de pic d’hormone qui peut entraîner certains effets secondaires, puisqu’il diffuse la même dose d’hormone en continue.  Il rend les règles moins abondantes et moins douloureuses. 

Les inconvénients sont qu’il peut sortir du vagin sans que tu ne le sentes. Il possède une date de péremption: après son achat, il se consomme seulement pendant 4 mois. Il possède également les principaux effets secondaires qu’on retrouve chez la majorité des contraceptions: maux de tête, sautes d’humeur, acné, prise de poids, pertes de sang entre les règles. Il augmente également les risques de thromboses. 

L’implant contraceptif : 

L’implant contraceptif est un implant de la taille d’une allumette. Qui va être placé sous la peau de ton bras et qui va diffuser l’hormone progestative dans ton sang pendant 3 ans. Il ne contient donc pas d’oestrogène, mais seulement de progestatif. Il va libérer des hormones progestatives à petite dose quotidienne. 

Pour implanter ce type de contraception, la zone où il est implantée est anesthésiée. La zone implanté correspond à la partie interne du bras avec lequel tu n’écris pas.  L’implantation prend quelques minutes et se fait avec un pistolet d’injection. Il est inséré entre le premier et cinquième jour de règle. L’implant est donc présent pendant 3 ans, cependant, il est possible de le retirer à tout moment en allant chez le médecin. 

Les avantages de ce type de contraception sont que ça te permet d’être tranquille pendant 3 ans. C’est une méthode contraceptive invisible. Réduit les douleurs des règles et les règles abondantes, chez certaines femmes leurs règles peuvent même disparaître, sans que ce soit dangereux. Comme pour l’anneau et le patch, vomissements et diarrhée n’auront aucun effet sur sa fonction contraceptive. 

Les inconvénients sont que les règles peuvent être irrégulières. Il dispose des effets secondaires principaux: maux de tête, prise de poids, acné, et pertes de sang irrégulières. Dans certains cas, il peut avoir un effet sur la libido et sur les humeurs. Pour finir, en cas de retrait, il peut laisser une petite cicatrice. 

Le stérilet hormonal : 

Le stérilet hormonal a la forme d’un “T” et fait environ 3cm. Le stérilet hormonal est inséré dans l’utérus et diffuse du progestatif en continu. Il reste dans l’utérus pendant plusieurs années. Ce type de contraception ne peut être utilisé que si tu as déjà eu un rapport sexuel. Le stérilet hormonal dispose d’une plus grande fiabilité au niveau contraceptif que la pilule classique. Dans certains cas (1 femme sur 5 ), la pose d’un stérilet fait disparaître les règles sans risque pour la santé. 

Les avantages du stérilet hormonal, sont que premièrement on ne le sent pas du tout, c’est confortable. C’est une contraception utilisable sur le long terme. Ce n’est pas une contraception qu’il faut penser à changer quotidiennement, ou tous les mois, toutes les semaines… Il peut être retiré à tout moment, par exemple pour avoir un enfant. Réduit les règles longues et abondantes. Soulage les douleurs menstruelles. 

Comme toute contraception, il a des inconvénients. Le stérilet peut entraîner des saignements irréguliers durant les premiers mois, comme toutes les autres contraceptions. Mais également: des maux de tête, des nausées, de l’acné, une sensibilité au niveau des seins, des sauts d’humeurs. Peut aussi faire surgir: des douleurs au dos, au ventre, des kystes ovariens. Si tu ressens une douleur anormale ou si tu as des saignements anormaux, il faut directement le signaler à un professionnel de santé. 

L’injection contraceptive :

L’injection contraceptive est une injection que l’on te fait tous les 3 mois, réalisée par un professionnel de santé. Il s’agit d’injecter, une hormone progestative de synthèse, que l’on appelle l’acétate de médroxyprogestérone. L’injection se fait dans les bras ou les fesses, et c’est sans douleur. Cette méthode contraceptive peut dans certains cas faire disparaître les règles. 

Les avantages sont, premièrement cette méthode offre un confort de 3 mois, sans se soucier d’une contraception à prendre quotidiennement. Elle est efficace, et c’est possible de stopper les injections pour arrêter la contraception. Pratique pour les femmes qui ne supportent pas les contraceptifs combinés, c’est-à-dire composé d’oestrogène et de progestatif. Cette technique réduit le risque de cancer de l’endomètre. 

Les inconvénients de cette méthode, c’est que ça peut entraîner des règles irrégulières. Et des pertes de sang imprévues entre les règles. L’injection peut entraîner des maux de tête, nausées, étourdissements, douleur aux seins, ou encore la prise de poids, mais qui est plus rare avec cette méthode. Si tu décides d’arrêter les injections, il y a également quelques inconvénients. Après arrêt, avant que l’ovulation ne reprenne, il faut attendre 9 mois. Ce n’est donc pas pratique pour les femmes qui désirent tomber enceinte rapidement. 

La pilule du lendemain: 

La pilule du lendemain s’utilise seulement en cas d’urgence, après un rapport sexuel non protégé, ou un oubli de prise de contraceptif. Elle va venir bloquer l’ovulation et empêcher la création d’un foetus. Il faut la prendre le plus vite possible après le rapport sexuel, dans un délai de 72 heures maximum. 

La pilule du lendemain comprend plusieurs effets secondaires comme: des nausées, vomissements, maux de tête, fatigues, vertiges, douleurs. Règles perturbées,saignements irréguliers. Ce n’est pas conseillé de prendre une pilule du lendemain après chaque rapport sexuel, c’est un moyen contraceptif d’urgence et non quotidien. Une prise quotidienne peut entraîner un dérèglement de ton cycle menstruel. 

Les culottes Bloomie Loomie peuvent vous aider: 

 

Acheter culotte menstruelle Bloomie Loomie

 

Comme tu as pu le constater, les méthodes de contraceptions ont toutes des avantages et inconvénients. On remarque surtout que plusieurs inconvénients reviennent pour toutes les contraceptions. Notamment, les pertes de sang irrégulières. On appelle cela le spotting. Le spotting, c’est tout simplement, des taches de sang qui vont apparaître en dehors de tes règles. Elles surgissent généralement lors d’un dérèglement hormonal qui peut être provoqué par la prise d’une contraception. Ce n’est pas grave, mais ça peut être embêtant. C’est pour ce genre de petits problèmes que nos culottes menstruelles à flux légers ont été créées. Elles disposent d’une petite protection intégrée qui va venir absorber les taches de sang imprévues que tu peux avoir. Tu n’auras donc pas à t’inquiéter. Nos culottes périodiques sont très fines, et peuvent donc être portées tous les jours, sans que tu ressentes que tu as une protection. Alors, pratique non ? 

Panier (0)